Parmi les nouvelles prothèses auditives, laquelle est faite pour moi?

Quel est selon vous le point commun entre cette grand mère de soixante quinze ans qui montre à sa petite fille comment entretenir un rosier, cette lycéenne qui plaisante avec ses amies, et cet enfant qui construit un bateau pirate avec des morceaux de bois?

Bien qu’ils n’aient pas le même âge,, ils souffrent comme près de cinq millions de français de ce mal grandissant qu’est la surdité.

Véritable épidémie de ces dernières années, et pas seulement chez les personnes âgées, la surdité affecte la vie sociale, familiale, et professionnelle.

A n’importe quel moment d’une vie, des problèmes d’audition peuvent survenir.

Voilà pourquoi il est important de ne pas négliger les premiers signes de baisse d’audition.

Pris en charge le plus tôt possible, ces enfants malentendants pourraient acquérir le langage, et ne pas être confrontés à des problèmes de scolarité plus tard. Dans le cas contraire, ils pourraient vite se sentir à l’écart.

Un sondage de 2008 montre en effet que les proches, les amis et les collègues de travail adoptent un comportement différent en présence de personnes malentendantes, notamment au cours d’une simple discussion, ce qui pourrait les isoler.

Proches et amis essaieront alors eux aussi de s’adapter. Se retrouver dans un endroit bruyant et vouloir prendre part à une discussion deviendront alors des gestes du quotidien de moins en moins faciles à réaliser.

Nous sommes tous susceptibles d’être touchés par la surdité. Certaines professions sont exposées au bruit, et les moins âges ne sont pas épargnés.

Vivre aux abords d’une autoroute ou fréquenter régulièrement des lieux où la musique est amplifiée sont aussi problématiques que de vieillir.

La solution qui pourrait vous aider serait de demander à votre entourage de crier. Elle ne serait valable qu’un temps.

Réagir dès lors qu’on ressent une baisse auditive devrait être un réflexe tel que de prendre rendez-vous chez un ophtalmologiste pour un problème de vue.

De nos jours les aides auditives sont plus nombreuses, afin de satisfaire même les plus réticents d’entre nous.

Il existe aujourd’hui trois types de prothèses. Les plus anciennes étant les contours d’oreille. Bien qu’elles soient toujours les plus utilisées, pourquoi ne pas s’intéresser à d’autres que celles que les plus anciens ont connu.

Issus de la même famille, les contours d’oreille dits « open » qui permettent au conduit de ne pas être obstrué, et laissent ainsi une part d’audition naturelle. Ils gagnent en discrètion grâce à leur boîtier de plus petite taille.

Le numérique occupe aujourd’hui une très grande place dans tous nos appareils. Arrivent alors les prothèses intra-auriculaires, certainement les plus petites et les plus discrètes.

Véritables révolutions de ces dernières années, elles permettent une qualité de son exceptionnelle, et vous aurez l’impression d’avoir à l’oreille un mini ordinateur. En effet, le son est aujourd’hui numérisé, c’est à dire transformé, traité et analysé.

Les prix diffèrent selon la solution adaptée que vous choisirez. Le tarif varie selon le type d’appareils. Il faudra compter 1500€ par oreille, pour une durée de quatre ans.

Pour ne pas rester sourds à toutes ces technologies qui amélioreront votre quotidien, nous vous invitons à consulter ce site.
Audiossimo